mercredi 28 février 2007

Minis pains au chocolat

Et voilà, je me suis enfin lancée dans la confection de pains au chocolat. J'avais une pâte feuilletée au frigo à faire avant demain et pas beaucoup de temps... et vraiment les pains au chocolat c'est simple et rapide (soeurette tu devrais essayer...).

Pour 8 petits pains au chocolat :
- 1 pâte feuilletée (j'en avais une ronde mais le mieux c'est une rectangle ou à étaler soi-même)
- 1/2 tablette de chocolat au lait (parce que c'est encore meilleur avec + de chocolat : Oui ze suis gourmande et alors ....!!!)
- un peu de beurre
- cacao en poudre
- lait
- 1 jaune d'oeuf

Etaler la pâte, la découper en 8 de façon à obtenir des rectangles.
Sur chaque rectangle, badigeonner un peu de beurre fondu. Au bout de chaque rectangle, disposer des morceaux de chocolat, enrouler une fois la pâte, puis mettre d'autres morceaux de chocolat et enrouler jusqu'au bout, sans serrer, essayer de donner une forme plutôt plate que haute.
Dorer au lait et jaune d'oeuf.
Saupoudrer de cacao.

Enfourner presque 30 minutes à 200ºC.
Et voilà....
Miam miam....

Pôelée andouillettes poireaux

On est de la campagne ou on l'est pas hein !!!!! Avec les beaux poireaux du jardin de Papa et des andouillettes, voilà le résultat. Une alliance que je n'avais jamais essayer, et du coup ça nous a beaucoup plus à Roudoudou et à moi.

Pour 2 personnes :
- 2 andouillettes
- 1 poireau ou 5 bébés poireaux
- 1 oignon
- beurre
- huile de noix
- 1 cas de Mirin ou 1 cac de miel ou 1 cac de sucre poudre
- sel

Tailler l'oignon en rondelles. Faire fondre le beurre avec l'huile. Y faire revenir l'oignon. Saler. Ajouter les poireaux coupés en biseau. Bien faire cuire. Mettre le sucré. Puis ajouter les andouillettes coupées en rondelles. Ne pas trop remuer pour éviter de défaire les andouillettes. Assaisonner à votre convenance. Servir chaud !

Bon appétit !

mardi 27 février 2007

Champagne ..... 1 000 gourmands sur mon blog ....



Et voilà, la barre des 1000 visiteurs a été dépassée en soirée. Je suis bien désolée de ne pas pouvoir savoir qui était ce ou cette 1000ème (je lui aurais volontiers envoyé des petites gourmandises chocolatées ...) Non, ne se bat pas ....!!!!
Juste pour vous dire un grand merci pour vos visites régulières. Ce blog me tenait réellement à coeur et grâce à vous je m'éclate à le tenir à jour et à faire de nouvelles choses..
Alors ...
MERCI BEAUCOUP et VIVE LA CUISINE !!!

samedi 24 février 2007

Muffins pain d'épices / pistaches


Enfin .... depuis le temps que j'en cherchais .... et beh ça y est, j'ai enfin trouvé. J'ai par la même occasion trouvé une mine d'or de magasin où il vaut mieux que je n'aille pas tous les jours : épices, produits exotiques, fruits secs, pâtes spéciales, thés, olives en tout genre, produits asiatiques, etc. etc. etc. et dans tout ça : des PISTACHES NON SALEES et de la PATE A PISTACHES .... Quel bonheur ! Alors évidemment je n'ai réussi à attendre que 3 jours avant de m'en servir. Et voilà le résultat !
C'est le 2ème essai avec le petit livre de Pascale Weeks, j'ai pris la base, et j'ai ensuite divisé la pâte en 2 pour aromatiser... un vrai petit régal !
----
Pour 12 muffins :
- 300g farine
- 1 sachet de levure chimique
- 100g sucre en poudre
- sel
- 25cL lait
- 75g beurre fondu
- vanille liquide
- 2 oeufs
- 1 cac de mélange pour pain d'épices (je sais c'est pas facile à trouvé, autrement mettre d ela cannelle, du gingembre....)
- une dizaine de pistaches non salées
- 2 cac de pâte à pistache
----
Mélanger dans un saladier la farine, la levure, le sel, le sucre.
Dans un autre saladier mélanger le lait, le beurre, les oeufs et la vanille liquide. Verser ce liquide sur le mélange sec, mélanger juste assez pour incorporer la farine, pas plus, il doit rester des grumeaux.
Préchauffer le four à 180ºC.
Séparer cette pâte en 2.
Dans un, mettre le mélange pour pain d'épices.
Dans l'autre, mettre les pistaches concassées et la pâte à pistaches.
Beurrer les moules à muffins. Verser tout d'abord l'appareil à pistache puis par dessus l'appareil aux épices.
Saupoudrer de pistaches concassées. Cuire pendant 25 minutes.
A déguster quand ils sont refroidis.

Rillette de saumon tandoori


Après les fameux sushis..... (ah les sushis...!), il me restait du saumon fumé. Je ne savais pas trop quoi en faire car il ne m'en restait vraiment pas beaucoup, donc je l'ai mixé et j'y ai ajouté des ingrédients ... au hasard de mon imagination. Et le résultat a beaucoup plu, n'est-ce pas Miguel .....!!!
-
- 45g saumon fumé
- 20g de Saint Morêt
- 2 cas de crème liquide
- 1 cac de pâte tandoori
- 3 gouttes de jus de citron
- aneth
+ des dés de saumon fumé
-
Mixer le saumon. Y ajouter tous les ingrédients et bien mélanger. Présenter dans des petits ramequins individuels, avec des toasts de pain grillé ou des blinis.
Servir frais.

Spaghettis aux lardons et pignons, sauce au bleu / Espaguetis con beicon, piñones y queso azul


A la demande de mes amis galiciens, je vais dès à présent traduire quelques recettes en espagnol pour qu'il puisse suivent....
Voici une recette assez simple que j'ai réalisé avec des spaghettis italiennes 5 saveurs très bonnes, ça change un peu et puis c'est joli tout plein ....

Pour 2 personnes / 2 personas :
- 180g spaghettis / 180g de espaguetis
- 1 poignée de lardons / 1 puñado de taquitos de tocino
- 1 poignée de pignons / 1 puñado de piñones
- 50g de Roquefort et fourme d'Ambert / 50g de queso azul
- 3 cas de crème fraîche / 3 cucharadas de nata
- sel / sal
- ciboulette / cebolleta
- beurre / mantequilla
- huile d'olive / aceite de oliva

Couper le fromage en petits morceaux.
Faire cuire les spaghettis. Dans une poêle, faire revenir dans du beurre le formage, et le laisser fondre doucement. Retirer du feu et ajouter la crème, le sel et la ciboulette. Faire réduire de nouveau si vous le désirez.
Faire revenir les lardons. Egoutter les pâtes. Ajouter la sauce au bleu, les lardons et les pignons.
C'est prêt !

Cortar el queso en dados.
En una olla con agua hirviendo, sal y aceite, cocer los espaguetis. Mientras funde la mantequilla en una sartén, añadir el queso y cocerlo lentamente.
Retirar del fuego, añadir la nata, salpimentar y añadir la cebolleta.
En una sartén, freír los taquitos. Escurrir la pasta, añadir la salsa, los taquitos, los piñones et mezclar bien.

jeudi 22 février 2007

Mes premiers sushis au saumon... youpiiiiii !!!!


Ma grande fierté de la semaine et peut-être même du mois ! Si je vous dis qu'on a fini par tout manger avec les doigts, jusqu'au dernier grain de riz.... J'avais jamais essayé car je n'avais pas tous les produits et je trouvais çela trop dur. Et puis on apprend .. et voilà ! Dis moi soeurette, ils ressemblent à ceux que tu trouvais à Matsuyama ????
---
Même pour vous dire à quel point on a adoré, je n'avais prèparé que ceux en photo, on les a mangé en environ 30 secondes et Roudoudou me dit : "Y'en a pu ?" Evidemment, il me restait encore du riz, du "wasabi maison" et du saumon ... ouffff SAUVES.. !!!
---
Pour pleins de sushis (j'ai pas eu le temps de les compter du coup, je dirais environ 16) :
- 150g de saumon fumé
- 250g de riz basmati
- 1 cac de moutarde
- 1 goutte de colorant vert
- 45cL eau
- 2 cas de vinaigre de riz
- 1 cas 1/2 de sauce Mirin
- 1 cac de sucre
- 1 pincée de sel
--
Rincer le riz à grande eau et le laisser s'égoutter pendant 1h.
Dans une casserole mettre le vinaigre de riz, la sauce Mirin, le sucre et le sel. Mettre sur feu doux jusqu'à ce que le sucre soit dissout. Réserver et laisser refroidir.
---
Mettre l'eau dans une grande casserole, verser le riz, couvrir et porter à ébullition. Baisser le feu et cuire 5 minute à frémissement. Puis 15 mnutes à feu doux. Bien remuer de temps en temps. Retirer du feu et mettre un linde dessus et patienter encore 15 minutes.
----
Dans une petite jatte, mettre la moutarde avec le colorant vert. Résultat : du wasabi minute qui ne dénature pas le goût du sushi, on ne sentait pas de différence.
----
Mettre le riz dans un grand récipient, bien l'égréner puis ajouter la sauce petit à petit en mélangeant bien le riz, goûter au fur et à mesure. Il se peut que vous ne mettiez pas toute la sauce, cela dépend des goûts. Moi j'ai tout mis car j'ai bien ce petit goût sucré du riz. Si vous ne faîtes pas les sushis tout de suite, mettre un linge sur le récipient et garder à température ambiante.
----
Découper des petits morceaux de saumon. Derrière chaque morceau mettre un peu de "wasabi maison". Façonner des boulettes de riz et les coller au saumon. Répéter jusqu'à épuisement du saumon ou du riz. A manger sans attendre... de toute façon nous on peut pas attendre bien longtemps....

Moelleux Malabar Fraise



J'ai toujours été très attirée par la cuisine des bonbons... Mes tests ont débuté il y a quelques années avec une mousse aux Fraises Tagada.. très bonne mais trop sucrée... j'ai ensuite fait avec du toblerone et là, en courses, je cherchais autre chose et une envie de Malabar est arrivée.... C'est bien simple, depuis la semaine dernière, on n'arrête pas de faire des concours de bulles avec Roudoudou....(et franchement il est pas très doué, mais chuuuut !!!!).
Donc me voilà partie cet après-midi à essayer de tirer quelque chose de ces Malabars...
Je vais essayer de vous expliquer comment j'en suis arrivée à ce résultat là, mais ça va pas être simple car j'ai d'abord commencer par une mousse, et l'appareil à mousse je l'ai divisé en 2 et une des moitié je l'ai transfomé en appareil à moelleux...

Tous les ingrédients :
- 8 malabars (roses)
- 2 oeufs + 1 oeuf
- 6 cL crème fleurette
- 20 cL lait
- 50g farine
- 30g beurre
- 60g sucre + 40g
- des fraises
- vanille liquide
- colorant rouge ou rose
- 1/2 cac agar agar

Tout d'abord, l'appareil de base :
Séparer les blancs des jaunes. Blanchir les jaunes avec les 40g de sucre, ajouter une pointe de vanille liquide et 2 gouttes de colorants rouges. Bien mélanger.
Dans une casserole, mettre le lait et la crème et ajouter les malabars coupés en petits morceaux. Mettre sur feu moyen et laisser fondre. Quand les malabars commencent à être fondus, bien fouetter.
Monter les blancs en neige fermes avec une pointe de sel.
Verser le lait de malabar sur les jaunes blanchies, bien délayer. Et ajouter ce mélange aux blancs d'oeuf.
Réserver 100g de cette appareil. Dans le reste, verser un peu d'agar agar. Verser ceci dans des petites coupelles et les faire prendre au frais.

Les moelleux :
Ajouter la farine, le beurre fondu, 60g de sucre, 1 oeuf et bien mélanger.
Couper 4 à 5 grosses fraises en petits morceaux. Les incorporer à la pâte.
Beurrer des moules à cannelés. Verser la pâte dedans en prenant soin de mettre des fraises dans tous les moules.
Faire cuire à 180ºC pendant 35 minutes.
A manger plutôt froid.

Il est possible de rajouter plus de sucre.

Au final, la
mousse a un bon goût mais un peu liquide. On retrouve des petits morceaux de malabar donc j'ai réussi à reconstituer un chewing gum !!! Il faudrait filtrer le lait de malabar avant de l'incorporer aux jaunes blanchies. Roudoudou a pas trop accroché avec la mousse, un peu écoeurant à son goût... Mais on se rattrape largement avec les moelleux qui ont un bon goût de fraises et un arôme de malabar juste comme il faut...
Ma cuisine des bonbons ne fait que commencer ....

« Je suis ce que je mange »


Ce questionnaire a déjà fait le tour de la blogosphère donc je me lance à mon tour....

1. Si vous étiez coincés sur une île pour le reste de votre vie, et que vous ne pouviez choisir qu’une seule cuisine (française, italienne…), laquelle adopteriez-vous ? Pourquoi ?
= La cuisine espagnole bien évidemment, tout simplemen car j'adore les saveurs et aussi car elle fait partie des plus saines car gravite autour de la "dieta mediterranea".

2 . Quel est l’aliment ou le plat le plus inhabituel que vous ayez goûté ?
= Des sortes de "tripes" espagnoles, ça avait la même texture, on ne voyait même pas ce que l'on mangeait tellement c'était noyé dans la sauce .. Surprise !!!

3 . Quel est l’aliment ou le plat le plus inhabituel que vous ayez goûté et aimé ?

= Le kangourou

4 . Quels aliments évitez-vous de manger ? (que ce soit à cause d’allergies, d’un régime alimentaire précis ou juste parce que vous n’aimez pas)
= le poivre (mon organisme a du mal à le supporter) et les abats (sauf langue et rognons)

5 . Est ce que vous cuisinez ?

= Quelle question !!!!

6 . Quel est le plat favori que vous préparez lorsque vous souhaiter impressionner ?
= J'ai du mal à faire la même chose quand je reçois car c'est dans ces moments-là que je suis en pleine créativité.

7 . Lorsque vous allez au restaurant, quels plats préférez-vous choisir ?
= Les plats qui me font le moins peur....... ou les alliances que je préfèrerai.

8 . Avez-vous déjà retourné un plat ou un vin au restaurant ?

= Et oui, comme beaucoup de personnes ... personne n'est parfait.

9 . Combien de livres de cuisine possédez-vous?
= Faut vraiment que je les compte... je disais à vu d'oeil environ 150... sans les magazines évidemment...

10 . Quel est l’aliment dont vous ne pourriez vous passer ?
= Dur dur.. j'hésite entr ele fromage français et le pain.

Je passe à mon tour ce questionnaire à toutes celles et ceux qui souhaitent aussi faire connaître leurs blogs.....mais en priorité a pioupioue...

mercredi 21 février 2007

Verrine fraîcheur au thon


Dans la série "Verrines" je demande la verrine fraîcheur SVP.... Une vieille recette que j'ai retrouvé dans toutes mes paperasses culinaires.. Elle est si simple en plus.
---
Pour 3 verrines :
- 50g thon émietté
- 60g de fromage à tartiner type "Saint Morêt"
- 1 cas de ketchup
- ciboulette ou aneth
- 1 tomate
- 1 petit morceau de concombre
- 1 pointe de jus de citron
- 1 pincée de sel
----
Mélanger ensemble le thon avec le fromage, l'herbe, le jus de citron, le ketchup et le sel selon votre goût.
Découper la tomate en petits dés ainsi que le concombre.
Dresser en verrine, en intercalant la rillette de thon avec des tomates et des concombres.
Servir frais avec des tranches de pain toastées.
---
Ps : pour information il devait y avoir 60g de thon, mais mon chat est passé par là le gourmand...

Les gaufres de Mardi Gras


Mardi gras oblige, j'ai fait des gaufres pour changer des sentiers battus de beignets et autres fritures.... au grand bonheur de Roudoudou...
Voilà la recette familiale, je vous la confie mais Chutttt ne la divulgez pas à tout le monde...
----
Pour 12 gaufres :
- 250g farine
- 3 oeufs
- 1 cas de vanille liquide
- 100g beurre
- 40cL lait
- 75g sucre
- sel
---
Faire fondre le beurre dans le lait avec la vanille dans une casserole, sur feu doux. Une fois le beurre fondu, retirer du feu et réserver.
Mélanger à part la farine, le sel (une pincée), les oeufs et le sucre. Délayer petit à petit avec le lait tiède ou froid. La pâte est prête.
A déguster avec du Nu...lla, de la confiture, du sucre ou de la crème de marron comnme Roudoudou...

lundi 19 février 2007

Verrine mentholée et chocolatée ou nouvelle version de l'after eight


Petite commande de Roudoudou. Après avoir dégusté les fameuses 3 verrines.. il tourne la tête vers l réserve de sirop et me dit : "Ca serait pas mal avec de la menthe, non ?"... Donc me voici partie à faire un verrine pour le déjeuner de Roudoudou demain. Et en plus : "Tu crois qu'on peut mettre du CHOTOLAT dedans ...?"....Vilain gourmand va !!!!!
Pour 1 verrine :
- 2 cas de fromage blanc
- 1 cac de sirop de menthe
- 1/2 cac de menthe ciselée
- 1 cac de sucre glace
- 1 carré de chocolat "merveilles du monde" (mais si, vous savez bien, la tablette avec les fiches cartonnées sur les animaux...)
Mélanger ensemble tous les ingrédients avec le chocolat en copeaux et petits morceaux.
Verser dans la verrine jusqu'à la moitié, faire tomber 2 à 3 gouttes de sirop en puis et verser le reste.
Recouvrir de chocolat.
Servir frais.

Croissants au boeuf


1er essai des croissants faits soi-même ... ou presque (j'ai pas eu le temps de faire la pâte feuilletée).
----
Pour 8 petits croissants :
- 1 pâte feuilletée
- 8 boulettes de viande
- 1 oignon
- 2 cas de crème fraîche + 1 cas
- 1 cas de sauce Mirin + 1 cac
- sel
- huile de tournesol
- beurre salé
- lait
-----
Hacher l'oignon. Le faire revenir dans l'huile de tournesol et le beurre salé. Ajouter les boulettes de viande écrasées. Saler. Ajouter les 2 cas de crème et la cas de sauce Mirin.
Réserver.
A part mélanger la cas de crème et la cac de sauce Mirin, saler. Recueillir un peu de gras que les boulettes de viande ont donné et l'ajouter à la crème.
Dérouler la pâte feuilletée, la découper en 8 (en formant des triangles).
Badigeonner chaque triangle de crème. Déposer un peu de viande sur le côté large (pas la pointe) et rouler chaque triangle sur lui-même pour former des croissants. Essayer au maximum de ne pas laisser d'ouverture pour ne pas que la farce s'en aille.
Former des croissants, les déposer sur une plaque avec papier sulfurisé huilé. Faire cuire 35 à 40 minutes à 180°C.
Servir de suite.

Verrines de fromage blanc


1kg de fromage blanc à couler .... c'est pas évident ! Je voulais faire un cheesecake au début mais étant donné que je n'avais ni oeufs, ni sucre blanc en poudre....

Donc je suis partie sur la base du fromage blanc à la confiture que l'on mange à la cantine quand on est petit et j'ai varié les plaisirs...


Verrine pêche - abricot :
- 180g fromage blanc à 20% MG
- 4 cac de sirop de pêche
- 4 cac de confiture d'abricot
- 1 cas de jus d'orange

Mélanger ensemble le fromage blanc et le sirop de pêche.
A part mélanger la confiture et le jus d'orange. Verser le fromage dans la verrine jusqu'à la moitié. Verser un peu de confiture puis finir avec le fromage blanc à la pêche et ensuite la confiture.


Verrine choco - coco :
- 180g fromage blanc à 20% MG
- 1 cas de noix de coco râpée
- 1 sachet de sucre vanillé
- 2 cac de cassonade
- 2 cas de Nesquik en poudre
- 1 cac de Nutella
Mélanger le fromage avec le sucre vanillé, la noix de coco, la cassonade. Verser la moitié dans les verrines. Puis toujours dans le même mélange, ajouter le nesquik et le nutella.
Verser le reste du mélange chocolatée dans la verrine. Saupoudrer de Nesquik.
Verrine rose - fraise :
- 180g de fromage blanc à 20% MG
- 1 cac d'eau de rose
- 20g de sucre glace
- 2 cac de confiture de fraise
- 4 gouttes de colorant alimentaire rouge
Mélanger le fromage blanc avec le sucre glace, l'eau de rose. Verser la moitié dans les verrines. Puis dans le fromage restant, ajouter la confiture de fraise et le colorant. Verser le reste dans les verrines.
Mettre ces verrines au frigo jusqu'au moment de servir.
Elles sont très simples à réaliser et déclinables à l'infini alors amusez-vous !

samedi 17 février 2007

Crudités japonisantes .... ou Comment utiliser de la sauce Mirin...?

Comme vous avez sans doute pu le voir, dans mes recettes, j'utilise très souvent de la sauce Mirin. Alors voici la petite histoire....

"Le mirin (en japonais cela signifie textuellement "sapide anti-astringent") est une sorte de saké très doux utilisé aujourd'hui presque uniquemement comme assaisonnement en cuisine japonaise. C'est un liquide jaunâtre pâle à ambré, sirupeux et assez sucré, à degré alcoolique généralement inférieur au saké (11-18°). Il est fabriqué avec du riz gluant cuit, fermenté par un koji additionné d'eau de vie (le plus souvent du shochu). Contrairement au saké, il se conserve plusieurs années mais doit être stocké en lieu frais, à l'abri de la lumière".
(dixit
Wikipedia)


"Vin de riz japonais au goût sucré, faible en alcool, créé pour ajouter saveur et richesse aux mets japonais. Le plus souvent, le mirin est combiné à de la sauce soya, du sucre et à du saké pour confectionner des sauces brunes et des bouillons. Disponible dans les marchés asiatiques, le mirin se garde indéfiniment, même une fois ouvert. La plupart du temps, le mirin est réduit avant d'être utilisé".
(dixit
www.servicevie.com)

Et donc depuis que j'ai découvert cette sauce, je ne m'en passe plus. Elle fait partie maintenant de mes vinaigrettes, curry, sautés .... elle donne un petit goût caramélisé extra !


Voici ma vinaigrette :
- 1 cas de sauce Mirin
- 1 cas d'huile de noix
- 2 cas de vinaigre balsamique
- 1 pincée de sel

Je découpe ensuite mon concombre et mes tomates évidées en petits cubes et j'assaisonne. Un vrai régal, et pourtant ce ne sont que des crudités ...

jeudi 15 février 2007

Les vrais de vrai muffins au chocolat et noix


Ca y est, les moules à muffins sont arrivés ce midi, j'ai réussi à résister jusqu'à ce soir pour en faire, ce qui est déjà un exploit...... Et la cuisson dans les petites caissettes fait vraiment penser aux vrais muffins que l'on trouve aux Etats Unis. Je suis partie d'une recette de base de Pascale Weeks et je l'ai combiné avec mes ingrédients et d'autres que j'avais sous la main.
----
Pour 12 gros muffins et 12 petits :
- 300g farine
- 11g levure chimique
- 125g sucre
- 4 grosses cas Nesquik
- 60g chocolat noir concassé
- sel
- 20g noix concassées
- 26cL lait
- 1 oeuf
- 75g beurre
- 20g pépites de chocolat
- 50g toblerone au lait concassé
- 1 sachet de sucre vanillé
- 1 cac de crème fraîche
- vanille liquide
----
Préchauffer le four à 180ºC.
Mélanger ensemble : farine - levure - sucre - sel - nesquik - chocolat noir - noix - pépites - toblerone - sucre vanillé.
Mélanger ensemble dans un autre récipient : lait- oeuf - beurre - vanille liquide - crème.
Ajouter le liquide dans le mélange sec. Ne pas trop mélanger, il faut laisser des grumeaux, mélanger seulement afin que la farine soit incorporée.
Verser la pâte dans les petites caissettes, aux 3/4.
Faire cuire pendant 25 minutes. Les sortir du four et les laisser refroidir.





Verrine de crème pralinée


Voici un des desserts qui composait l'assiette des Valentins...
---
Pour 4 verrines :
- 4 carrés de chocolat (noir ou au lait) + 1 autre carré
- 1 noisette de beurre
- 50g praliné
- 2 grosses cas de mascarpone
- 1 oeuf
- 1 cas de crème
- 1 sachet de sucre vanillé
- 3 petits LU
----
Faire fondre le chocolat avec le beurre.
Incorporer petit à petit tous les ingrédients sauf le petit Lu et le carré de chocolat.
Verser un peu de crème au fond des verrines, émietter un peu de petit beurre, puis mettre des copeaux de chocolat par dessus (avec un économe et le carré de chocolat), puis recommencer avec la crème, le petit beurre, les copeaux .... jusqu'à épuisement de la crème et finir par des biscuits et beaucoup de copeaux de chocolat.... Réserver ay frais environ 30 minutes.
---
Un vrai régal pour les amateurs de praliné ... n'est-ce pas Maman .....

Le dessert des Valentins



Le voili, le voilou le dessert des Namoureux.... C'était cro bon.. à base de biscuit de Savoie, de chocolat et de praliné .... hummmmmmm....
---
Pour les coeurs en chocolat :
- chocolat au lait ou noir
- une noix de beurre
- pépites de chocolat
- cacao en poudre
---
Faire fondre le chocolat avec le beurre au bain-marie. Tremper les coeurs dans ce chocolat, les disposer sur du papier sulfurisé, parsemer de pépites de chocolat et de cacao en poudre. Placer au frigo au moins 1h pour que le chocolat forme une coque.
---
Pour les coeurs au praliné :
- 40g pralin en poudre
- 2 grosses cas de mascarpone
- 1 sachet de sucre vanillé
- 1 cas de crème
---
Mélanger tous les ingrédients ensemble. Couper les coeurs en deux, mettre un peu de crème au centre et reposer le couvercle dessus. Verser de la crème par dessus pour recouvrir. Mettre au frais également.
---
Pour la verrine, voir article sur la crème pralinée.
---
Voici l'intérieur des
coeurs, ensuite la crème, et pour finir le résultat ....

mardi 13 février 2007

Biscuit de Savoie aux saveurs chocolatées...



Au cas où je l'aprenne à quelqu'un, demain c'est la fête des Namoureux !!! Et mon Namoureux et moi (en l'ocurrence Roudoudou), on fait ça chez nous tous les 2. Je me mets donc aux fourneaux.
Et ce soir j'ai voulu un peu m'avancer en réalisant le gâteau de base du dessert. Je suis partie d'une recette classique de biscuit de Savoie et je l'ai fait à ma sauce. Résultat : un gâteau hyper moelleux aux petits goûts de chocolat... Miammmm ..... Vivement demain ....

Pour un moule de 24cm :
- 4 oeufs
- 150g sucre + 1 cas sucre
- 1 sachet de sucre vanillé
- 80g farine
- 10g maïzena
- 3 cac Nesquik
- 2 cas lait
- 1 poignée de pépites de chocolat
- vanille liquide
- beurre

Préchauffer à 150ºC.
Blanchir les jaunes d'oeuf et le sucre + le sucre vanillé et la vanille liquide.
Ajoute la farine et la maïzena. Puis le lait pour détendre la pâte. Ajouter les pépites.

Monter les blancs en neige très ferme. Ajouter au final la cas de sucre et le Nesquik.
Incorporer très délicatement à l'appareil de base.
Beurrer un moule à manqué. Verser la pâte, cuire pendant 35 minutes mais en surveillant régulièrement la cuisson.

Pour ma part, j'ai détailler des coeurs à la sortie du four, je me demande si j'aurais du attendre que ça refroidisse. On verra lors d'un prochain essai .

Les restes se trouvent par
ici ....

lundi 12 février 2007

Moelleux au toblerone et pépites de chocolat ...


.... Egalement connus sous le nom de "gâteaux de la victoire" .... ! Et oui, je viens d'obtenir mon premier semestre de licence.... Coooooooooooolllll !!! Donc dans l'euphorie, je me balade sur les blogs de gourmandises et je tombe sur le blog d'Alhya et sa route pavée de toblerone... et là ça fait Ding dans mon cerveau (j'ai 3 toblerones dans le placard qui attendent d'être mangés...). Donc j'ai essayé de créer une recette avec les ingrédients cités par Alhya et d'autres...
Pour pleins de victoires :
- 100g sucre
- 80g beurre
- 2 oeufs
- 80g farine
- 80g mascarpone
- 40g Nesquik en poudre
- 100g Toblerone
- vanille liquide
- 20g pépites de chocolat
- 1/2 sachet de levure
Mélanger ensemble les oeufs et le sucre. Ajouter la farine, la vanille, et le Nesquik.
Faire fondre le beurre et l'ajouter, puis la mascarpone, et la levure.
Ajouter les pépites. A l'aide d'un couteau, couper le toblerone en petits morceaux. Bien mélanger le tout.
Beurrer légèrement les moules. Verser la préparation dans ces moules.
Cuire 25.30 minutes à 180ºC.
Attention de ne pas trop remplir les moules car cela déborde un peu.
Attention une fois que l'on y a goûté..... c'est dur de s'en passer.....

Appel à la population ....


J'ai un gros problème que je n'arrive pas à résoudre depuis quelques mois et là, je n'en peux plus !!!

Je suis accro la pistache, sous toutes ses formes, le problème c'est que à part les pistaches salées que l'on trouve dans le commerce, je ne trouve ni pâte à pistache ni pistaches non salées nul part.
AH si, chez Patiwizz j'en trouve pour 30€ le kilo. Mais vu que je ne suis pas riche, j'ai écarté cette solution. Et puis je ne suis pas une pro donc je n'ai pas accès à Métro ou Promocash !!!

Alors je me tourne vers vous, je suis désespérée car je veux faire pleins de choses à la pistache mais je ne peux pas.... Si vous trouvez quelque chose vers Tours (37) je prends de suite.

Merci.

dimanche 11 février 2007

Bricks à l'oeuf


Petite spécialité d'Afrique du Nord que je n'avais pas encore testée. Je l'ai un peu amélioré à la "française" ... Et oui, notre culture culinaire me tient à coeur...
---
Pour 2 bricks :
- 4 feuilles de brick
- 2 oeuf
- gruyère
- crème liquide
- sel
- saucisson
---
Prendre une jatte. Superposer 2 feuilles de brick et les mettre dans la jatte (elle va aider à former une aumonière). Parsemer le fond de gruyère. Casser un oeuf dedans. Saler, poivrer... Verser un peu de crème puis de gruyère. Parsemer de rondelles de saucisson détaillées en petits morceaux. Former une aumonière à l'aide de ficelle de cuisine.
Cuire 10 minutes à 180ºC.
Il faut penser à bien assaisonner !!!!

Bricks de chèvre à la ciboulette


Pour finir des restes de feuilles de brick, c'est rapide et simple à faire, et puis on peut utiliser d'autres fromages.

Pour 4 bricks :
- 2 feuilles de bricks
- bûche de chèvre
- ciboulette
- beurre

Couper les feuilles de brick en 4. Superposer 2 quarts de feuille à chaque fois.
Sur chaque "double feuille" déposer des morceaux de chèvre, environ 2 rondelles. Saupoudrer de ciboulette ciselée.
Fermer ces bricks comme des aumonières avec de la ficelle de cuisine. Au pinceau, beurrer légèrement.
Faire cuire 10.15 minutes à 180ºC.

Déguster de suite (attention, il est possible que le chèvre coule un peu par en dessous).

Comment essayer de se faire connaître dans la blogosphère....?



Pour ma part j'ai choisi http://www.boosterblog.com .

Allez y faire un tour, vous pourrez trouver de jolis blogs !!!!!

samedi 10 février 2007

Verrine 3 chocolats


Voici un grand classique, très simple à réaliser mais il faut quand même avoir 2h de libre....
---
Pour 10 verrines :
- 125g chocolat noir
- 100g chocolat blanc
- 100g chocolat au lait
- 100g beurre
- 4 blancs d'oeuf
- 2 feuilles de gélatine
- 140g crème fleurette
---
Etage chocolat au lait :
Dans une casserole, faire fondre le chocolat au lait avec 70g de crème fleurette.
A part, monter 1 blanc en neige. Incorporer délicatement l'oeuf en neige au mélange chocolaté.
Verser ce premier étage dans une verrine. Mettre au frigo directement au moins 30min.
---
Etage au chocolat blanc :
Réaliser la même opération avec le chocolat blanc. 30min également au frigo.
---
Etage au chocolat noir :
Dans une casserole, faire fondre le chocolat avec le beurre. Monter 2 blancsn neige fermes. Ajouter délicatement ces blancs au chocolat. Verser de nouveau dans la verrine.
Réserver au frais pendant au moins 2h avant de servir.

Rondeurs de citron meringuées


Voici ma version des petits carrés au citron très en vogue sur les blogs culinaires. Merci encore à toi Maria pour ta recette, je ne sais pas ce que j'aurai fait autrement...
J'ai voulu changer quelques petites choses comme la couleur, la forme et la meringue.
Pour 18 rondeurs :
- 125g beurre
- 40g sucre glace
- 150g farine + 35g
- 3 oeufs
- zeste de 2 citrons
- 6cl jus de citron
- colorant alimentaire vert
- 1 blanc d'oeuf
- sucre glace
Pour la pâte : mélanger ensemble le beurre pommade, le sucre glce et les 150g de farine. Travailler au batteur électrique. Dans un moule en silpat (de la forme que vous voulez) répartir petit à petit de cette pâte. Avec le reste de pâte, verser quelques gouttes de colorant et répartir le reste de cette pâte colorée sur la pâte déjà en place.
Faire cuire 15 minutes à 180ºC.
Pour la crème citron : mélanger ensemble les oeufs, le sucre en poudre, les zestes, le jus de citron et les 35g de farine.
Quand la pâte est cuite, verser la crème au citron par dessus et cuire à nouveau 20 minutes à 180ºC.
Sortir les rondeurs du four.
Monter en neige le blanc d'oeuf et y ajouter du sucre glace.
Préchauffer le four à 220ºC. Quand la merignue est bien montée, en disposer sur les rondeurs comme des petits chapeaux. Cuire 10 minutes (voir moins car cela va vite).

Gratin de kiwis et noix de coco


Voici la 1ère petite douceur de la journée....
Pour 10 petits gratins :
- 3 kiwis
- 1 oeuf
- 5 cl crème liquide
- 12g farine
- 20g sucre
- sel
- beurre + sucre
- noix de coco
Peler les kiwis et les tailler en petits cubes.
Mélanger l'oeuf avec le sucre, la farine, la crème, la pincée de sel et ajouter du la noix de coco comme vous voulez.
Dans les petits ramequins : au pinceau passer un peu de beurre fondu et parsemer de sucre.
Disposer les kiwis et verser la crème par dessus.
Cuire 15 minute sà 180ºC.
Il est possible de les passer sous le grill pour les colorer.

Brioche aux pépites de chocolat : essai Nº2 réussi !!


Cette 2ème brioche est réussie pourtant c'est pas faute d'avoir eu des complications. Ma machine à pain avait un problème : les pétrins ne fonctionnaient pas. Mon Papa a essayé de rajouter un petit clip pour bien les fixer. Donc je veux essayer de nouveau cette machine à pain hier qui n'a jamais marché. Et là, toujours rien. J'avais mis tous les ingrédients dedans et rien !!!!
Du coup, je ne vais pas jeter tout ça, alors je me mets à pétrir et pétrir encore. Et voilà !!
Comme quoi, des fois les hommes dépassent les machines !!
----
- 375g farine
- 20g levure du boulanger
- 20cl lait tiède
- 70g sucre
- 70g beurre
- sel
- 1 oeuf
- pépites de chocolat
---
Mélanger tous les ingrédients, cependant attention de ne pas verser la levure et le sel ensemble, il faut éviter de les mettre en contact. Ajouter les pépites de chocolat. Bien pétrir.
Beurrer un moule à brioche et y déposer la pâte, bien mise en boule.
Mettre à lever dans le four pendant 2h à 40ºC environ (si vous voyez que ça ne gonfle pas, le four n'est pas assez chaud, si le dessus colore le four est trop chaud).
Puis, au pinceau passer un peu de lait sur le dessus de la brioche et cuire 35 minutes à 200ºC.
La mienne a coloré trop vite (jamais doré à l'oeuf et pas au lait) donc au milieu de cuisson j'ai mis un peu de papier sulfurisé dessus.
---
Vérifier la cuisson avec la pointe d'un couteau.
C'est prêt !

vendredi 9 février 2007

Gelée de kiwi au sirop de sucre de canne et à la menthe, coulis d'abricots


Voici le 3ème épisode de la journée, une petite douceur sucrée : Gelée de kiwi au sirop de sucre de canne et à la menthe et son coulis d'abricots.
--
Pour 3 à 4 verrines :
- 4 kiwis
- 3 cas de sirop de sucre de canne
- 2 cas eau
- 1 cac menthe ciselée
- 1 cas de cassonade
- 1 feuille de gélatine
---
- 5 abricots congelés
- 2 cas eau
- 1 cac cassonade
- cannelle
----
Peler les kiwis. Les mixer avec le reste des ingrédients sauf la gélatine. Mettre celle-ci à tremper dans de l'eau froide.
Mettre la purée de kiwis dans une petite casserole, chauffer sur feu doux. A la première ébullition ajouter la gélatine bien essorée. Bien fouetter.
Verser directement dans les verres et mettre au frais de suite.
----
Mixer les abricots avec tous les autres ingrédients, laisser de côté.
--
Au bout de 2h, sortir les verres et mettre le coulis d'abricots pardessus. Remettre au frigo.
Servir bien frais.

Verrine de jambon cru au concombre et kiri


2ème épisode de la folie verrinienne : jambon cru, concombre et kiri. Tout simple, extrait de la page 9 du livre de Marabout.
Pour 2 verrines :
- 2 tranches de jambon cru
- 1 petit morceau de concombre (6cm de long)
- 2 kiris
- sel
Mixer le jambon.
Couper le concombre en 2 et le creuser, le vider à la cuillère.
Rincer bien la peau. Découper en petits dès.
Fouetter les kiris dans une jatte pour obtenir une pâte crémeuse.
Intercaler chaque couche selon vos envies.
C'est très rafraîchissant !!! Certainement encore meilleur cet été.

Crème d'avocats aux poivrons


Une folie frénétique a bouleversé ma cuisine cet aprés-midi. Les verrines ont fait leur entrée chez moi et voilà ma source d'inspiration :
----
Voici le 1er épisode = Crème d'avocats aux poivrons et fromage blanc
----
Pour 2 petits verres :
- 1 avocat bien mûr
- 1 grosse cas de fromage blanc
- 1 petit poivron en conserve
- 1 cac jus de citron
- 1 cac d'huile de noix
- curry
- sel
---
Mixer tous ces ingrédients ensemble et rectifier l'assaisonnement à votre convenance. Mettre au frais le plus vite possible.
Servir avec des petits toasts de pain grillé.

jeudi 8 février 2007

Bricks de crevettes à la menthe !!!


Tout d'abord MERCI à Monsieur Hervé de nous avoir fait découvrir ces petites merveilles.... Rien de lus simple mais justement quelques fois le plus simple est le meilleur...
Pour 16 petites merveilles à croquer :
- 4 feuilles de brick
- 16 grosses crevettes ou gambas
- menthe ciselée
- huile de friture
Découper les feuilles de brick en 4. Décortiquer les crevettes.
Sur chaque triangle de brick disposer une crevette, parsemer de menth et rouler. Ferme rà l'aide d'un cure dents.
Faire chauffer l'huile, je les fais au wok pour ma part.
Faire frire environ 5 à 6 minutes.
Et voilà ! Peut se servir en mise en bouche, entrée, plat ...etc ....
Bonne degustation !!!

Spaghettis à la carbonara


Je vous présente un des plats préférés de ma famille. Ca fait déjà plusieurs années qu'il est culte ! Tout simple à préparer, réussi à chaque coup, mais tellement bon...MIAM

Pour 4 personnes :
- 500g de pâtes
- 100g de lardons
- 70g gruyère
- 1 oignon
- 20cl crème liquide

- huile d'olive
- beurre
- 1 jaune d'oeuf
- sel + muscade

Faire cuire les pâtes.
Dans un bol, mélanger le jaune d'oeuf, la crème et 60g de gruyère. Saler et "muscader".
Hacher l'oignon.
Dans une poêle, faire revenir l'oignon dans le beurre et l'huile. Ajouter les lardons et laisser sur feu doux jusqu'à ce qu'une bonne partie de la graisse ait fondu.
Egoutter les pâtes. Verser la crème tout de suite dessus. Bien mélanger.
Dresser des pâtes dans une assiette, parsemer de lardons et oignons et du reste de gruyère.

Miamm

A TABLE C'EST PRET !!!!!!!

mercredi 7 février 2007

Curry de dinde aux poivrons


Deuxième curry .... toujours aussi concluant, je commence à croire que je sais les faire en fait...!
Passage improvisé de Philou, donc improvisation avec les restes du frigo...

Pour 3 personnes :
- 3 escalopes de dinde
- 1 à 2 poivrons
- 1 boîte de lait de coco
- 1 oignon
- 2 cas de crème
- sauce Mirin
- huile d'olive
- beurre
- curry
- sel


Hacher l'oignon. Détailler les poivrons et la dinde en petits morceaux.

Dans une poêle, faire chauffer une noix de beurre avec de l'huile d'olive, faire doucement rissoler l'oignon, saler. Puis ajouter les poivrons, cuire 3.4 minutes. Ajouter ensuite la dinde et bien faire cuire. Ajouter la crème, la sauce Mirin, et le lait de coco. Laisser réduire doucement et ajouter le curry. Rectifier l'assaisonnement si besoin.

J'ai servi ce fameux curry avec du quinoa loupé...certainement l'objet d'un autre article (plutôt comique...!!!)

mardi 6 février 2007

Devinette...


La devinette du jour, laisser parler votre imagination...

Petit indice : ça se mange ...

Le gâteau pour gourmands... 3 chocolats


Et voici le grand gâteau pour gourmand...

Miam aux chocolats


Comme promis, voici les photos avec la recette du gâteau au chocolat (cf. article du 16 janvier).

J'en ai fait des petits individuels pour petits creux de 4h et un gros normal pour grands gourmands....

Je ferai un peu moins cuire les petits (environ 22 minutes seulement) pour qu'ils gardent un coeur un peu fondant. Pour le grand, 30 minutes sont largement suffisantes.





lundi 5 février 2007

Crème de courgettes au Brie, chips de jambon cru, petits toasts


La petite fierté de la soirée. Mon mixer manuel ayant fait son apparition hier dans ma cuisine, j'avais une grosse envie de l'essayer. Alors petit inventaire de mon frigo et voila : courgettes et fromage...

- 200g courgettes

- 85g Brie de Meaux

- 2 cas fromage blanc (le mieux serait de la crème mais je n'en avais plus)

- 2 cas lait (pour adoucir, à supprimer quand on utilise de la crème)

- huile d'olive

- huile de noix

- sel

- 2 tranches de jambon cru

- quelques tranches de pain

Préchauffer le four à 180ºC.

Détailler les courgettes en rondelles. Faire chauffer de l'huile d'olive dans une poêle et faire cuire les courgettes 4 minutes de chaque côté, les saler et les débarrasser. Découper le brie en petits morceaux.

Mixer ensemble le brie, les courgettes, le fromage blanc et le lait. Saler à votre convenance. Ajouter une cac d'huile de noix. Bien mélanger

Détailler le jambon en petits morceaux et les répartir sur du papier sulfurisé, enfourner pendant 20 minutes. Toaster le pain.

Réchauffer la crème dans une casserole à feu doux. Dresser dans des petits verres individuels.

Je pense que l'on peut remplacer le brie par d'autres fromages, j'essayerai avec du chèvre la prochaine fois.

Brouillade au gruyère et saucisson


Repas minute pour Roudoudou revenant du travail. Et ben c'était très bon et surtout super rapide à faire, et en plus on peut le décliner sous toutes les formes.
Pour un Roudoudou qui a faim :
- 3 oeufs
- une poignée de gruyère
- quelques rondelles de saucisson (ou chorizo)
- beurre
- sel
Faire fondre le beurre dans une poêle. Casser les oeufs et les mettre dedans. A l'aide d'une fourchette, les fouetter et faire en sorte que tout l'oeuf cuise. Saler. Ajouter du gruyère avant que tout ne soit cuit.
Ajouter les rondelles fines de saucisson.
C'est prêt !!!!
Une recette pour toi soeurette quand tu as beaucoup de copies à corriger..... !!!!!

Tiramisu aux abricots


Une envie de gourmandises et vu que le "Vrai" Tiramisu avait marché (article du 17 janvier 2007), je me suis lancée dans la déclinaison.... J'ai un peu triché en prenant des abricots surgelés, donc avec des frais cet été ce sera un régal...
---
Pour 2 gros gourmands :
- 150g mascarpone
- 220g abricots
- 2 oeufs
- 50g sucre
- vanille liquide
- 2 cac de confiture d'abricots
- 2 biscuits cuiller + 2 autres pour décor
- 4 cas de jus d'orange
- beurre
- cannelle
- sucre pour caramel
---
Séparer les blancs des jaunes.
Blanchir les jaunes avec le sucre. Ajouter le mascarpone et un peu de vanille liquide.
Monter les blancs en neige avec une goutte de jus de citron.
Ajouter progressivement les blancs en neige au mélange de mascarpone.
Réserver au frais.
Détailler les abricots en petits dés et en garder 2 moitiés entières.
Dans une poêle, faire fondre une noix de beurre, ajouter les abricots en dés, la confiture et du sucre. Bien faire revenir et compoter. Ajouter un peu de cannelle.
Mixer la moitié de ces abricots compotés avec 2 cas de jus d'orange.
Casser les 2 biscuits en plusieurs morceaux et les mettre à tremper dans le jus d'orange restant.
Dans 2 verres assez haut, mettre au fond les biscuits, recouvrir d'une couche de crème de mascarpone, puis répartir la compote d'abricots mixés, puis une couche de crème, les petits morceaux d'abricots caramélisés, encore une couche de crème pour finir. Faire tomber dedans la moitié d'un abricot (côté surprise). Et aussi un biscuit.
---
Servir frais. Miam ...Quand c'est qu'on mange ?????

Millefeuilles de courgettes au boursin, sauce tomate à l'ail


Dans mes quelques recettes de cuisine (+ de 150 livres, quelques 50 magazines, et des classeurs remplis de fiches...!!!!!!), j'avais dit à Roudoudou d'en choisir une ..... et voilà : prise sur les fiches des magazines TV...
Forcément, c'est une recette d'été donc les courgettes ont moins de goût, comme la tomate.
- 2 petites courgettes ou 1 grosse
- 2 tomates
- 1 boursin
- 1 gousse d'ail
- 1 cas sauce tomate ou ketchup (pour palier au manque de goût des tomates d'hiver)
- gruyère
- huile d'olive
- sel
Détailler les courgettes en rondelles.
Monder les tomates, les épépiner et les concasser.
Peler l'ail.
Mixer ensemble l'ail, les tomates concassées (garder quelques petits morceaux), une cuillère à soupe d'huile d'olive, la sauce tomate et une pincée de sel.
Rectifier l'assaisonnement. Ajouter les morceaux de tomates.
Dans une poêle, faire chauffer de l'huile d'olive, disposer les rondelles de courgettes, saler. Retourner au bout de 4 minutes. Resaler de l'autre côté.
Quand elles sont bien cuites, les enlever et les mettre sur un sopalin.
Préchauffer le four à 180ºC.
Dans un plat allant au four, verser 1 cas d'huile d'olive au fond, bien la répartir, mettre une couche de courgettes, du boursin émietté et de la sauce tomate, recommencer avec les courgettes, le boursin et la sauce tomate jusqu'à épuisement des ingrédients.
Parsemer de gruyère. Cuire 20 minutes.
Petite astuce : j'ai fait ce plat un peu en avance (environ 1h) et les courgettes ont continué à rendre de l'eau, ce qui fait que j'ai pu retirer cet excédent d'eau.
A déguster sans modération... et même s'il n'y a pas de viande ou de poisson, c'est très bien en plat unique.

dimanche 4 février 2007

Et voila le résultat ....


Premièrement, le paquet a été ouvert après l'apéritif, avant de commencer à manger.... c'était "juste pour voir" paraît-il ...
Et ensuite, au dessert...
Bref, ça a pas fait long feu...
Petit détail : je ferai des galettes moins grosses la prochaine fois.
Bilan : C'est une bonne idée de cadeau, et c'est très "utile" pour les gourmands. N'hésitez-pas !!

samedi 3 février 2007

Minis palmiers natures et chocolatés...


Merci à toi Edith de m'avoir donné l'idée d'en faire. Il me restait une pâte feuilletée et je voulais trouver quelque chose de rapide pour compléter le cadeau gourmand de mon frère.
---
Pour environ 24 palmiers :
- 1 pâte feuilletée (je la prends en rouleau)
- sucre
- cacao en poudre
---
Etaler la pâte et la décoller de son emballage (si elle en a un).
Saupoudrer de sucre toute la surface, ne pas hésiter, c'est ce qui leur donnera leur couleur caramélisée.
Sur une moitié de la pâte, saupoudrer de cacao.
Enrouler vers le milieu chacune des 2 extrémités : le chocolat sur lui-même, le nature sur lui-même.
Mettre ce "boudin" environ 1h au congélateur, cela permettra de découper les palmiers plus facilement sans les déformer.
Préchauffer le four à 180ºC. Sortir le boudin du congélateur.
A l'aide d'un bon couteau, détailler les palmiers, 5 mm maximum de hauteur.
Les disposer sur un papier sulfurisé. Saupoudrer à nouveau de sucre.
Enfourner pour 25 minutes environ (retourner à mi-cuisson).
---
C'est prêt.

Tuiles aux copeaux de chocolat et au pralin


Pour utiliser l'appareil des langues de chat (car il en reste pas mal), j'essaie de faire des tuiles.
La première fournée je la saupoudre de copeaux de chocolat.
La seconde fournée de pralin (il y avait une bonne odeur qui s'en dégageait...).
Miam miam... (cf. article sur les langues de chat).
--
Même temps de cuisson sauf qu'à la sortie du four, il faut les enrouler autour d'un rouleau à pâtisserie ou comme moi autour du manche de la cuillère en bois.
Un conseil : faire moins de tuiles par fournée mais en faire des plus grosses, les miennes sont toutes petites.
--
Autre conseil : diviser l'appareil en 2 et ajouter dans l'un de la poudre de cacao et dans l'autre le pralin. Elles en prendont davantage le goût.

Langues de chat et mini cigarettes russes


En fait je suis partie d'une recette de cigarettes russes, et j'ai abaissé la pâte avec la poche à douille de plusieurs manières différentes (cf. articles tuiles). Donc j'ai des mini cigarettes russes (mais ma pâte était trop épaisse donc ça a donné plutôt des langues de chat (le goût est le même) et des tuiles).

Pour BEAUCOUP de petits gâteaux :
- 90g beurre pommade
- 130g sucre
- 3 blancs d'oeuf
- 100g farine
- vanille liquide

Dans un saladier mettre le beurre pommade et bien le travailler. Ajouter le sucre puis les blancs sans les avoir battus.
Ajouter la vanille puis la farine petit à petit.
Beurrer une tôle à pâtisserie.
Préchauffer le four à 180.200ºC.
Mettre la pâte dans une poche à douille (embout lisse moyen) et pousser des petites masses régulières, en les espaçant bien.
Faire cuire un peu moins de 10 minutes (bien surveiller car cela peu aller plus ou moins vite selon les fours).
Sortir la tôle et décoller les langues. Pour les cigarettes, les enrouler autour du manche d'une cuillère en bois, laisser refroidir. Faire glisser le long du manche.

C'est prêt à déguster !

Cuisses de canette sauce mix exotique



Une envie de canard soudaine, et puis en courses on ne trouve que des cuisses de canette. Qu'a cela ne tienne.... Une idée ???!!! ..... Les copains et copines de marmiton et voilà.
--
- 2 cuisses de canette
- 5 gousses d'ail
- crème
- sauce Mirin
- sauce Tandoori
- sel
- basilic
- huile d'olive
--
Badigeonner les cuisses de sauce mirin, saupoudrer de sel et de basilic.
Dans une petite marmite, faire chauffer une noix de beurre et une bonne cas d'huile d'olive. Marquer en cuisson les cuisses, des 2 côtés. Ajouter les gousses d'ail à peine écrasées.
Mettre au four à 150·C pendant 15 minutes.
Récupérer le jus des cuisses, le filtrer et le mettre dans une petite casserole. Ajouter 2 bonnes cuillères à soupe de crème, une cac de sauce tandoori et 1 cas de sauce Mirin. Porter à ébullition et laisser réduire tranquilement.
Réchauffer le canard et servir avec les gousses d'ail pour ceux qui aiment, la sauce et pour nous c'était une petite purée à l'ancienne (avec la sauce du canard c'est encore meilleur).

Tartare de saumon aux courgettes


Une recette que je réalise régulièrement (enfin pas tous les jours, même les chutes de saumon coûtent cher).
J'ai changé un peu en y ajoutant des courgettes pour amener un peu de croquant.
- 180g saumon fumé
- 100g courgettes
- 1 oignon
- 2 cornichons aigre douce
- 1 jaune d'oeuf
- 1 bonne cac moutarde
- 2 cas crème fraîche
- 1 cac sauce Mirin
- 1 cas huile noix
- 2 morceaux de racine de galanga (ou gingembre)
- sel
- aneth
Dans un saladier, mélanger le jaune d'oeuf, la moutarde, l'huile de noix, une pincée de sel, la sauce Mirin. Hacher l'oignon, l'ajouter. Détailler les cornichons en mini cubes, les ajouter également.
Détailler le saumon en fines lanières ou petits morceaux. Les ajouter.
A ce moment, ajouter la crème selon votre goût (+ ou - doux). Finir par une pincée d'aneth.
A part, détailler les courgettes en mini cubes également. Dans une poêle, faire chauffer 1 cas d'huile de noix, ajouter les courgettes et les racines de galanga. Faire cuire 7 à 8 minutes. Saler.
Retirer les racines de galanga et mettre les courgettes sur 2 feuilles de sopalin pour retirer l'excédent de graisse.
Puis ajouter au tartare.
Placer au frigo au moins 2h.
Dresser à l'aide d'un cercle ou emporte-pièce. Saupoudrer d'aneth et servir avec des toasts juste tièdes.

vendredi 2 février 2007

Galettes sablées comme en Bretagne



Ma soeur est une gourmande invétérée, et j'ai un bout de famille en Bretagne. L'alliance des 2 fait que je me suis vue obligée de faire cette recette quand je l'ai trouvée (sachant que je vois ma soeur demain !!!).
Cette recette vient d'ici :
enfin de la "boîte à biscuits", aux Editions Tana. J'ai trouvé ça chez Maxilivres ou un truc comme ça (les gros livres pas cher) et il existe celui aux herbes, au chocolat, au thé...
Voici la recette :
- 250g farine
- 180g beurre fondu
- 1 oeuf + 1 jaune d'oeuf
- 125g sucre
- 1 clémentine
- 1 sachet de levure
- sel
+ farine + beurre
Mélanger ensemble la farine, l'oeuf et le jaune, le beurre puis le sucre. Bien mélanger à chaque étape.
Râper le zeste de la clémentine et prélever 1 cas de son jus. Ajouter à la pâte.
Ajoute ensuite la levure et ne pincée de sel.
Pétrir avec les doigts environ 10 minutes.
Laisser reposer au frigo environ 30 minutes.
Préchauffer le four à 200·C.
Etaler au rouleau cette pâte sur un plan de travail fariné, sur une épaisseur de 5mm. Avec un emporte-pièce.
Sur un papier sulfurisé légèrement beurré déposer les galettes (ne pas hésiter à bien les espacer, elle gonflent et s'étalent un peu à la cuisson).
Cuire 25 minutes.
Les laisser refroidir sur une grille.
Déguster nature ou avec confiture....
Petite astuce de Marie : utiliser du beurre salé.. A tester !!!